Retour

Maryvonne BOYER – Ambérieu-en-Bugey (Ain)



REINE DE LA NUIT


N’abîmez pas la lune
Celle témoin de nos amours
Qui ne vous importune
Laissez-la filer au long cours !

Nature bienveillante,
Elle tourne sans se lasser
Accompagnant patiente
Nos chemins pour les éclairer.

Au milieu des étoiles
Dansant un ballet, fière, luit,
Légère nacrée sous ses voiles,
Elle est la reine de la nuit.

N’abîmez pas la lune
Celle témoin de nos amours
Pure dans sa mer brune
Qu’elle puisse y voguer toujours.

ÉTONNANTE MAIN


Un instant de silence et de concentration
Et mon regard pénètre au fond de son visage.
Ma main téléguidée enserre le crayon
Qui tout modestement dessine sur la page.
Les cheveux bruns ou blonds, les yeux clairs d’un enfant
M’apparaissent bientôt dans leur légèreté.
Une osmose évidente et le temps se suspend
Le croquis se dévoile en familiarité.
A créer ce portrait, j’éprouve un grand plaisir
Doublé en cet instant du désir de l’offrir.

LE 1/1/11.


Le jour de l’An est arrivé
En tête d’un grand équipage
Il faut bien sûr tourner la page
Du fidèle calendrier.

Apparaît le mois de janvier
Les autres se sentent en cage
Ou mieux délaissés au garage
Jalousant toujours ce premier.

Ainsi débute une dizaine
L’an deux mille s’est envolé
Et le temps s’est accumulé
Cela nous donne la migraine.

Et pour écrire en abrégé
Cette date tout en beauté
Utilisons le chiffre unique
Le UN, le maître de musique.



Retour