Retour

                            Roland JOURDAN


AUX POETES AMIS


Vous, qui parlez en harmonie
Avec le langage des Dieux
Et l'agréable courtoisie,
Vous oeuvrez, initiés précieux,
En Élite de Poésie

Les vilains rêves de la nuit
Sont chassés à coup de rapière
Dès qu'une lumière luit,
Que s'entrouvre notre paupière !

 Le livre est un ami
Qui jamais ne nous peine,
Le livre est un abri
Contre notre déveine,
Et jamais ne trahit

Si une muse vient parfois
Susurrer à ma silhouette
C'est que j'aime entendre sa voix
Aux jolis mots qu'elle me prête

Aux êtres chers et aux amis
On ne dit pas assez qu'on les aime
Mais l'heure passe et le temps fuit…
En oubliant d'être nous même.

Rol, avril 2009

 Retour